LE STATIQUE (Static Method): La technique de force peu connu...

Bench Press 200kg

LE STATIQUE (Static Method)


Le statique est un mouvement de musculation où la charge est trop 
lourde pour être déplacée et suffisamment légère pour que la contraction
maxi de votre muscle soit suffisamment puissante pour ne pas avoir de 
descente de barre.

* Comme l'isométrique, il n'y a aucun intérêt à pratiquer le Static 
exclusivement. Tout comme il n'y a aucun intérêt à pratiquer en 
exclusivité une méthode d'entrainement quelque soit cette méthode (sinon
vous stagnerez, au mieux).

 

L'ÉCOLE DE L'IMMOBILISME


Le mot statique signifie absence de mouvement. Et comme ce mot l'indique, l'entraînement statique consiste à prendre une charge et à lamaintenir dans une position fixe pendant plusieurs secondes. Ce concept s'appuie sur l'idée qu'en forçant un muscle à ne travailler que lorsqu'il se trouve en contraction maximale et en utilisant la charge la plus lourde possible, on peut obtenir le meilleur de son potentiel à prendre de la masse. Il faut bien reconnaître que c'est logique.

L'idée du Statique (ou Static)  est que nous devons pousser une charge maximale. Cette charge maximale ne peut être atteinte que durant une contraction concentrique. La charge la plus lourde que nous pourrions pousser est un mur, mais il ne bougera pas malgré toute notre force. Là, comment savoir si nous ne nous sommes pas reposés durant la poussée, si nous avons réellement poussé aux limites de nos possibilités du moment ? Impossible.

Donc l’idée est de mettre cette charge sur une barre, de dimensionner cette charge de manière à ne pouvoir la déplacer que sur 1 cm par exemple. Elle est tellement lourde que si je me relâche ne serait-ce qu’une demi seconde, elle chute. Là, je suis sûr d’avoir travaillé à 100% de mes possibilités du moment. La mise en application est bien sûr sécurisé


 

Cette intensité est donnée par la charge (une charge = une réponse électrique du système nerveux). Avec des charges pareilles, nous adressons des intensités très hautes, faisant travailler des fibres ne travaillant jamais. Nous imposons également une coordination très importante (contentions, réflexes musculaires, etc.). Ces fibres font donc s’adapter (renforcement des protéines, augmentation des usines à énergies, etc.). Nous ne pourrons pas (vérité du moment qui sera peut-être un jour dépassée) changer l’intensité nécessaire à son excitabilité. Mais elle participera à la raideur naturelle du muscle, un peu comme pour un levier où nous modifions l’épaisseur ou les composants pour en augmenter la capacité de supporter plus de charge. C’est l’idée du Statique.

Retour à l'accueil